Rechercher

Bouturer ses plantes aromatiques et ses arbustes

Le bouturage a pour objectif de multiplier une plante à partir d’un bout de tige, de rameau ou de feuille. Cette technique permet de donner naissance à une plante qui présentera les mêmes caractéristiques que la plante sur laquelle on prélève les boutures. Habituellement, cette méthode de reproduction se fait naturellement par les plantes : c’est la reproduction sexuée. Toutefois, lorsque l’on souhaite accélérer ce processus ou remplacer une plante malade, cette pratique s’avère très efficace.

Comment ça marche ? Avant toute chose, le bouturage est certes à la portée de tous mais il est important de noter que les techniques diffèrent en fonction des plantes. De plus, cette pratique ne fonctionne pas sur toutes les plantes. Parmi celles qui se bouturent bien, on retrouve certains aromates (thym, romarin, basilic, etc.), quelques arbustes à petits fruits (framboisiers, groseilliers, myrtilliers, etc.), ainsi que plusieurs variétés d’arbres (oliviers, figuier, saule, etc.).


Comment réussir les boutures d’aromatiques et d’arbustes ? Entre le 15 aout et la mi-octobre, de nombreuses arbres et arbustes changent d’état.

Les jeunes pousses, très souples, deviennent « ligneuses » : elles se solidifient et se transforment en bois. C’est la période idéale pour les prélever et réaliser des boutures d’arbustes à feuillages persistants (thym, framboisiers, lavandes, etc.). Quant aux plantes aromatiques « souples » (basilic, menthe, persil, etc.), il faut privilégier les longues tiges feuillues, 10 à 15 cm idéalement


Le déshabillage Prélever des pousses qui n’ont pas fleuries. Une fois coupées, préserver uniquement la partie médiane du rameau ou de la tige. Pour ce faire, à l’aide d’un gros ciseaux ou d’un sécateur, couper chaque extrémité (tête et queue).

Ainsi la bouture pourra développer de nouvelles racines d’un côté et donner de nouvelles pousses de l’autre.


Maintenir en vie un excès de feuilles demanderait un effort important à la plante quand bien même ce n’est pas le but recherché, on souhaite obtenir des racines. Tout en conservant quelques feuilles, il convient de déshabiller la plante le plus possible.



Replanter

Une fois la bouture coupée et déshabillée, elle est prête à être planter dans un petit contenant. Pour assurer son bon développement, il faut planter le rameau/ la tige jusqu’à la première feuille. Une fois la bouture coupée et déshabillée, elle est prête à être planter dans un petit contenant. Pour assurer son bon développement, il faut planter le rameau/ la tige jusqu’à la première feuille.


Bon plant

Réaliser une bouture d’aromatique « souple » dans l’eau (cela ne fonctionnera pas avec du thym ou du romarin par exemple). Cette technique a pour objectif d’accélérer le développement des racines. Pour ce faire, tremper la bouture coupée et déshabillée dans un récipient transparent.




Si vous avez la moindre question, on reste disponible sur le chat, ou sur les réseaux sociaux pour vous aider et n'hésitez pas à nous partager vos techniques de bouturage sur nos réseaux sociaux ☺