19d07b84d595262f3595b9a732381c4f
 
Rechercher

Faire ses semis

Si l’on sème les graines directement en terre (ou en jardinière), il est parfois

recommandé de faire des semis en intérieur (dans un appartement ou dans une

mini-serre). Les aléas climatiques pouvant menacer le développement des pousses,

les semis intérieurs permettent un meilleur contrôle sur l’exposition, la chaleur ainsi que sur l’arrosage.


  1. Déposez une fine couche de billes d’argile au fond du pot : (1 cm environ)

  2. Ajoutez un peu de compost si vous en avez

  3. Remplissez le tout avec du terreau/mottes de terre.


Pour les semis extérieurs, réalisez la même chose directement dans votre contenant final : jardinière, pot en géotextile, cagette, pleine terre, ...




  1. Semez vos graines en fonction de la profondeur et du nombre de graines recommandé sur votre fiche.

  2. Recouvrez les graines d’une couche d'environ 1 cm de terre.

  3. Arrosez en pluie fine pour bien humidifier la terre, mais attention il ne faut pas noyer les graines. L’humidification du semis doit être quotidienne jusqu’à la levée de la graine : lorsque les premières pousses apparaissent. Afin d'optimiser la levée, éloigne ton pot du soleil, d'une source de chaleur ou de froid.


  1. Éclaircissez vos semis : préservez les plants les plus robustes, ceux qui ont déjà quelques feuilles ouvertes.

  2. Tranplantez : c’est l’heure de mettre les jeunes plants dans le grand bac ! Avec déjà quelques grandes feuilles et des racines bien développées, ils sont désormais prêts à affronter le monde extérieur et ont besoin de soleil direct pour produire fruits et légumes.

  3. Dans un contenant placé en extérieur, plantez le pot biodégradable directement en terre. N’hésitez pas à bien tasser autour de chaque pousse et pensez à bien arroser.

Alors, on sème ?